Nature & Spiritualité

Forum sur la spiritualité païenne et la nature.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ECOLOGIE] Prédation & Parasitisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Morrígann
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Tír na n-Óg

MessageSujet: [ECOLOGIE] Prédation & Parasitisme   Jeu 7 Aoû - 16:15

LA PRÉDATION
GENERALITES
Un prédateur vrai tue immédiatement sa proie et en consomment plusieurs au cours de sa vie. Un herbivore est un prédateur qui tue rarement la proie et en consomme des fragments.

Relation prédateur-proie
Le prédateur se concentre sur les zones riches en proies.
L'abondance des proies conduit à augmenter le développement des prédateurs.
Un prédateur capture d'autant plus de proies qu'elles sont abondantes.

Cycle prédateur-proie
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
1 - Au début il y a peu de prédateurs, ce qui a pour effet de contribuer à l'augmentation des populations de proies.
2 - Ne nombre de proies augmentant, les nombre de prédateurs commence à se développer (plus de nourriture).
3 - On arrive ensuite à beaucoup de prédation, ce qui contribue à faire chuter le nombre de proies.
4 - Le nombre de proies devenant plus faible, les populations de prédateurs chutent (moins de nourriture).

Les modalités du modèle
- Le prédateur est spécialiste et la proie n'est limitée que par le prédateur
- La rencontre prédateur/proie est aléatoire.

Les limites du modèle
- les hyperspécialistes sont rares (en général, un prédateur consomme plusieurs espèces de proies).
- Les rencontres ne sont pas toujours aléatoires (un prédateur qui suit la piste d'une proie).
- La proie n'est pas toujours limitée que par les prédateurs (catastrophes naturelles, etc).

Force structurante de la prédation
Le prédateur régule les populations de proies les plus compétitrices (les plus abondantes) mais il a aussi un effet négatif sur la richesse taxonomiques des proies les moins compétitrices (moins de biodiversité).


L'HERBIVORIE
L'herbivorie a sélectionné des mécanismes de défense chez les plantes. Ces défenses sont constitutives ou induites et nécessitent un grand coût pour la plante pour leur élaboration.
Exemple de défense -> alcaloïdes, épines, terpènes, structures coriaces, etc.

La plante fabrique davantage de défenses si le coût des dommages causés par les herbivores est supérieur au coût pour produire ces défenses.
Les défenses sont préférentiellement allouées aux tissus cruciaux.
Les mécanismes de défense sont réduits à faible herbivorie et développés à forte herbivorie.

Les plantes à croissance rapide remplacent plus facilement les tissus consommés et sont préférées par les herbivores tandis que les plantes à croissance lente remplacent difficilement leur tissus et développent des défenses.


Dernière édition par Morrígann le Ven 8 Aoû - 14:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morrigann-clairseach.deviantart.com/
Morrígann
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Tír na n-Óg

MessageSujet: Re: [ECOLOGIE] Prédation & Parasitisme   Jeu 7 Aoû - 16:15

LE PARASITISME


article en construction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morrigann-clairseach.deviantart.com/
 
[ECOLOGIE] Prédation & Parasitisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecologie, humanisme et anthropocentrisme
» Ecologie, Ecologie.. quand tu nous tiens...
» Plpa biologie ecologie
» Ecologie et religion : Dieu est il écolo ?
» Ecologie: Les 108 choses à faire pour l'Environnement par SS le 17ème Karmapa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature & Spiritualité :: Nature & Environnement :: Biologie & Géologie-
Sauter vers: