Nature & Spiritualité

Forum sur la spiritualité païenne et la nature.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au delà du bien et du mal

Aller en bas 
AuteurMessage
Becido

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

MessageSujet: Au delà du bien et du mal   Ven 9 Jan - 21:08



Je suis souvent interpellé par la notion du "bien" et du "mal". Qu'est-ce qui est bien, qu'est ce qui est mal ?

Je ne me pose pas la question sur un plan sociétal ou culturel, mais sur le plan de l'absolu. Le bien et le mal existent-ils réellement ?

Je le crois. Le "bien" est tout ce qui nous rapproche de la Déesse, tout ce qui nous fait évoluer. A contrario, le "mal" est tout ce qui nous en éloigne, tout ce qui nous fait régresser.

Par contre, là où je bute, c'est sur l'expérience que nous en faisons, notre leçon à apprendre. Ma soeur en sorcellerie et moi avons connus des expériences disons compliquées dans notre enfance et dans notre vie. Nous avons, et elle plus que moi, expérimenté ce que l'on peut clairement considérer comme "mal" en tant que victime, parfois directes, parfois colatérales.

Sa vision est que ces expériences sont "notre leçon", ce que nous devons apprendre dans cette incarnation pour évoluer. Mais alors, qu'elle est la responsabilité de l'autre, de celui qui nous a fait ce mal puisque sans lui, nous ne pourrions apprendre notre leçon.

Faire le mal, est-ce aussi une "expérience" par laquelle nous devons passer pour évoluer ?

)O(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrígann
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Tír na n-Óg

MessageSujet: Re: Au delà du bien et du mal   Lun 12 Jan - 13:06

Je ne partage pas vraiment ta vision du bien et du mal. A vrai dire, pour moi le bien et le mal absolu n'existent pas parce que si l'on cherche à étudier la nature elle-même, on se rendra compte que des choses que l'on qualifie de mal dans nos sociétés sont la règle dans la nature...

Combien d'animaux en tuent d'autres par jour, que ce soit pour un territoire, pour manger ou pour tout simplement pour jouer (oui, beaucoup d'animaux tuent pour le plaisir, exemple d'un chat qui n'a pas faim mais va jouer avec une souris jusqu'à la tuer, pour ensuite l'abandonner lâchement), ou même encore par haine (j'ai vu un reportage où l'on voyais des buffles s'acharner jusqu'à la mort sur un pauvre lion cadavérique qui ne les avait même pas attaquer). Beaucoup d'animaux préfèrent sauver leur peau plutôt que de sauver leurs congénères. Certains oiseaux vont pousser des cris d'alarme pour faire fuir les autres afin de manger tranquillement.

Ce que nous appelons mal vient en général de notre part égoïste. La notion bien à l'inverse a tendance à venir de notre part altruiste. Mais notre propres gènes sont programmés pour faire de nous des êtres égoïstes. Dans ce cas là, cela revient à accuser la Déesse elle-même d'avoir engendré des créatures dont le seul but est de transmettre leur gène (et oui c'est ça le but essentiel de la vie).

Notre part d'ombre est souvent associée à la mort, à l'individualité et notre part lumineuse à l'entraide. Il est nécessaire, selon mon point de vue, de posséder les deux car l'un sans l'autre ne peut exister. Les égoïstes ne peuvent vivre sans les altruistes, de même qu'un parasite ne peut vivre sans son hôte mais un parasite ne mérite-t'il pas d'exister lui aussi ? Ainsi, si l'égocentrisme fait parti de nous, n'est-ce t'il pas parce qu'il a un rôle à jouer ?

Sans aller jusqu'à dire que tuer l'autre est bien (je ne suis pas un monstre), la notion de bien et de mal est une notion humaine et qui est différente suivant les sociétés. Par exemple, le cannibalisme est vue comme un crime immonde en occident alors que chez certaines tribus indigènes, c'est une normalité. Pourtant, ces tribus sont bien plus proches de la nature et la vénèrent beaucoup mieux que nous.

Personnellement, je dirais que notre éducation conditionne notre façon de voir les choses mais que la dualité de bien et de mal n'existe que parce qu'on lui donne une existence et une valeur.

Je dirais que, durant notre existence, il faut donner de maximum de nous-même aux autres, rechercher la sagesse, la compréhension, le savoir, sans pour autant renier notre part sombre.

J'espère avoir pu te donner quelques éléments de réponse sourire
Désolée pour le pavé^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morrigann-clairseach.deviantart.com/
Becido

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au delà du bien et du mal   Mar 13 Jan - 17:01

Morrígann a écrit:
J'espère avoir pu te donner quelques éléments de réponse sourire

Quelques éléments de réponse, probablement pas ... des pistes de réflexion et de méditation, oui, ca c'est sur !

Dans ta réflexion, il y a pas mal d'éléments qui vont dans mon sens, d'autres moins.

Je prends quelques jours de vacances ( pour de vrai sourire ) et je reviens.

)O(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becido

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 30/11/2014
Age : 62
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Au delà du bien et du mal   Jeu 22 Jan - 21:24

Me revoilou  

Ton raisonnement tient la route mais il y a quelques points sur lesquels je bloque.

D’abord, tu dis que la notion de bien et de mal est humaine. Je ne suis pas convaincu qu’elle n’existe pas chez certains animaux. Ce n’est pas une certitude, mais ce n’est pas une impossibilité non plus. Il est probable que l’émergence de cette notion ne se soit pas faite en un instant mais a été une évolution progressive. Il n’y a probablement pas eu un avant et un après. De cette évolution, pouvons-nous dire qu’alors nous sommes alors passés du stade animal au stade humain ? Que l’animal que nous étions avant n’avait pas déjà cette notion de manière embryonnaire ? Peut-être, peut-être pas.

Ceci dit, ce n’est pas forcément parce qu’une attitude existe chez les animaux qu’elle est justifiable pour nous, qui « sommes censés être plus responsables », j’insiste sur les guillemets. L’inverse étant vrai aussi, quoique dans la nature on puisse observer toutes les attitudes ou presque toutes.

Ensuite, je dirais plutôt que la manière dont, dans notre culture, sont jugés l’égoïsme et l’altruisme est plus une affaire de morale, de règles édictées par les humains pour permettre la vie sociale, que de bien et de mal. Je les placerais sur le même pied que les règles qui gèrent les rapports dans les groupes sociaux de certains animaux. En ce sens, oui, elles sont relatives. Et je suis parfaitement en accord avec toi lorsque tu dis qu’il faut un équilibre entre notre égocentrisme, différent de l’égoïsme, et notre altruisme.

Enfin, c’est le point qui me bloque le plus, c’est de dire qu’après tout, le bien et le mal n’existent pas. Ce qui me bloque, c’est l’écueil du relativisme. Car fondamentalement, c’est bien la question : toutes les valeurs se valent-t-elle ? D’ailleurs toi aussi, presque par réflexe, tu écrits : Je ne suis pas un monstre.

Ce n’est pas le cannibalisme qui reste de nos jours très ponctuel qui me pose problème. Prenons un exemple plus parlant ( il y en a bien d’autres ), les génocides. Il m’est quand même très compliqué de mettre sur le même pied les génocidaires et leurs victimes, de penser qu’après tout, les valeurs défendues par les premiers valent les nôtres. Et puis, si toutes les valeurs se valent, alors aucune ne vaut rien. Pourquoi pas alors, durant notre vie, ne rechercher que notre plaisir égoïste au détriment des autres ? Après tout, cette attitude en vaudrait bien une autre. Pourquoi ne pas être un monstre ? A quoi bon notre recherche de spiritualité alors ?

Comme tout se tient, nous pouvons ici introduire la notion d’évolution. A-t-elle un sens, c’est-à-dire d’aller d’un hypothétique point A vers un tout hypothétique point B. Pour utiliser la symbolique du Tao,  cheminons-nous sur la Voie dans un sens défini ou errons nous dans tous les sens ?

La direction du chemin n’est-elle pas celle qui nous conduit au bien, à la Déesse ?

Avec tous nos pavés, nous finirons bien par faire la route )O(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrígann
Admin
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Tír na n-Óg

MessageSujet: Re: Au delà du bien et du mal   Ven 23 Jan - 17:34

Tu as mal compris ce que j'ai dit... je n'ai jamais dit que le bien et ne mal n'existaient pas ! J'ai dis que le mal ABSOLU et le bien ABSOLU n'existent pas dans ma vision des choses. Du moins sur terre

Bien sur que la notion de mal et de bien existe : mais celle-ci est acquise et non innée. On nous l'enseigne, on la découvre. Mais un être vivant seul ne peut pas savoir si ce qu'il fait est bon ou non s'il n’interagit pas avec d'autres êtres vivants ou avec les ressources dont ils ont besoin.

Je ne vois pas la Déesse comme un être bon, ni même mauvais. L'amour que ressentent les personnes qui vivent une EMI, je dirais que c'est le sentiment de paix qui s'accompagne de leur harmonisation parfaite avec leur être et l'univers. L'amour peut-il être considéré comme bon ? Il y en a qui font le mal par amour. L'amour peut être égoïste, tout comme il peut être altruiste. Ainsi il a deux visages.

Comme je l'ai mentionné, l'univers est un équilibre ! Ainsi, si le "bien" est supérieur au "mal", l'équilibre disparait. La Déesse ne peut ainsi pas être que "bien". Sinon pourquoi la souffrance, la peine, la haine existeraient ? La Déesse, c'est l'équilibre entre le bien et le mal.

Pour le reste, je suis assez d'accord avec ce que tu as dit sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morrigann-clairseach.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au delà du bien et du mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà du bien et du mal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par delà le bien et le mal Nietzsche, Friedrich
» Par-delà le bien et le mal
» au-delà de bien et du mal
» Nietzsche, Par-delà Bien et Mal
» Bien au-delà de nos peurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature & Spiritualité :: Spiritualité :: Paganisme & Esotérisme-
Sauter vers: